Le Grand Lyon : une entité urbaine puissante

Riche d’une nature épanouie et chargée d’histoire, le Grand Lyon constitue une entité urbaine puissante. De Lugdunum «Capitale des Gaules» à Lyon cité internationale, la ville phare du département cultive l’art sous toutes ses formes.

Lyon, pendant la Fête des Lumières

Lugdunum «capitale des Gaules»...

Lyon, ancienne capitale des Gaules, illustre de passionnantes pages d’histoire à travers un patrimoine architectural et culturel qui, du plus humble au plus spectaculaire, participe à l’attrait de la cité. Son centre historique (Fourvière, Vieux-Lyon, Presqu’île, pentes de la Croix-Rousse), est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Ville internationale et contemporaine, elle bénéficie d’un site exceptionnel, avec le Rhône et la Saône unis au pied des collines de Fourvière et de la Croix-Rousse. Lyon, la discrète, cache des trésors de nature sauvage en son coeur, dans un dédale de jardins et d’espaces verts, tel le célèbre Parc de la Tête d’Or, offrant d’agréables promenades au visiteur.

De grands espaces péri-urbains...

A l’est de Lyon, s’étendent de grands espaces de plaine, qui sont propices à des randonnées faciles et agréables empruntant chemins de halage, et autres lône .. Sans oublier les deux grands poumons vert des Lyonnais ; le parc de Miribel Jonage rattaché à Lyon par une piste cyclable et offrant quelques sentiers de randonnées, et le parc de Lacroix-Laval à 20 minutes du centre-ville.

Une ville dynamique

Lyon et sa région accueillent tous les grands secteurs d'activité. L'un d'entre eux s'étant remarquablement développé ces dernières années et l'internet, et notamment le web, avec les réussites de BlendwendMix, SEOCamp, LaCuisine du web, etc. A voir par exemple l'entreprise lyonnaise smartcenter.fr, les conseils du consultant en référencement de lyon smart-visibilite.fr ou encore apprendre-le-referencement.fr.

Les villages des Monts d’Or...

Aux portes de la métropole, le dépaysement est garanti avec au nord les charmants petits villages des Monts d’Or, qui ont su préserver leurs paysages de plateaux et plaines vallonnées, ceintes d’un côté par la courbe de la Saône. De nombreuses espèces végétales et animales trouvent refuge dans ce massif, culminant à 625 m au Mont Verdun.